ESPACE CLIENT

Robotisation, objets connectés, intelligence artificielle : quelles règles de droit innovantes en soutien de nos entreprises et de notre économie ?

Le 4 décembre, ÉS accueillait Luc Julien-Saint-Amand (Valoris Avocats) pour une rencontre mêlant science-fiction et réalité déjà bien réelle !

D’emblée, Luc Julien-Saint-Amand explique ses travaux : « Je suis interpellé par l’accélération de la transformation de notre société et j’essaye de comprendre. Du coup, j’ai synthétisé mes connaissances avec mon métier d’avocat pour voir comment la France et l’Europe réagissent. »

Face à lui, une vingtaine de passionnés d’innovation du Groupe ÉS, mais également de l’Eurométropole, la communauté ÉS Innovation s’étant ouverte à des partenaires extérieurs.

« Le numérique fait aujourd'hui partie de notre quotidien et poursuit la transformation de notre monde, explique l’avocat. Où en sommes-nous, où s'arrête la science, où commence la science-fiction ? Face aux géants américains et asiatiques du numérique, l'Europe est absente ; est-ce dramatique, est-il trop tard ? Au-delà des enjeux macroéconomiques et géopolitiques, nos entreprises nous apporteront la réponse et elles ont besoin du plus grand soutien en matière d'innovation. »

Luc Julien-Saint-Amand précise sa pensée : « La destruction créatrice désigne le processus continuellement à l'œuvre dans les économies et qui voit se produire de façon simultanée la disparition de secteurs d'activité économique conjointement à la création de nouvelles activités économiques. Mais aujourd’hui, est-ce que les emplois qui vont être détruits vont être remplacés par d’autres ? Est-ce que le secteur des services va être envahi par l’intelligence artificielle et si oui, que fait-on ? Keynes, en 1930, écrit une « Lettre à mes petits-enfants » où il prédisait que l’Homme en 2030 n’aurait à travailler que 15 heures par semaine, et que cela les libèrerait de la contrainte économique. La 4ème révolution industrielle, plus qu’une révolution, est le résultat de multiples évolutions continues. »

Pendant une heure, Luc Julien-Saint-Amand, développe les concepts impactant les évolutions des règles de droit innovantes : enjeux sociaux, économiques et juridiques ; cadre économique et social plus adapté ; protection juridique effective ; vrai soutien économique ; construire l’avenir.

« La France et l'Europe ont pris conscience des enjeux, insiste Me Julien-Saint-Amand. De nouvelles réglementations visent à protéger et soutenir nos entreprises et elles sont multiples : de l'éducation de nos enfants à la formation de nos forces de travail, de la protection de nos données personnelles et de la propriété intellectuelle à la cybersécurité, du contrôle des investissements dans les secteurs stratégiques au soutien de la recherche, d'une fiscalité plus protectrice et performante à une certaine flexibilité en droit du travail, enfin d'une protection européenne commune à une meilleure coordination entre les États membres. »

 « On observe les GAFA de plus en plus puissants, pourtant on en est conscient, mais on observe sans vraiment agir par la législation. Qu’en pensez-vous ? », interpelle un participant.

« On vit en démocratie et la limite entre liberté et censure est vite franchie ? lui répond l’avocat. Le degré de liberté est peut-être un peu trop fort par rapport au poids d’Internet. C’est difficile de mettre le curseur sans toucher aux libertés individuelles. »

PDF à télécharger 

/Robotisation, objets connectés, intelligence artificielle : quelles règles de droit innovantes en soutien de nos entreprises et de notre économie ?