ESPACE CLIENT

Les principes des organisations exponentielles

Vendredi 18 janvier, une soixantaine de participants ont répondu à l’invitation d’ÉS et participé à la conférence inspirante sur les principes des organisations exponentielles...

Vendredi 18 janvier, une soixantaine de participants ont répondu à l’invitation d’ÉS et participé à la conférence inspirante sur les principes des organisations exponentielles, organisée par la Communauté ÉS Innovation et Yan-Erik Decorde, Ambassadeur d'Exolever. Parmi eux, une trentaine de salariés du Groupe ÉS et d’EDF, mais aussi de nombreux acteurs de l’écosystème de l’innovation dans la région comme l’Eurométropole, la CCI, CUS Habitat, CPAM, Pôle Emploi, Alcatel Lucent, Crédit Agricole…

Les organisations exponentielles

Certaines entreprises vont aller dix fois plus vite, être dix fois plus performantes, ou dix fois moins chères, que les autres. Pourquoi ? En fait, ces organisations exponentielles se caractérisent par leur agilité et flexibilité : des effectifs flexibles (sous-traitants et salariés), des communautés de partenaires, des systèmes d'algorithmes, des plateformes et actifs loués plutôt que propriétaires. Ce sont des organisations qui favorisent l'autonomie, l'expérimentation, et qui savent créer les interfaces avec leur écosystème.

Chacune des quatre révolutions industrielles a été induite par une rupture énergétique et technologique : la vapeur (1775), l’électricité (1870), Internet et les premiers robots automates (1968), enfin la convergence du monde virtuel, de la conception numérique, de la gestion avec les produits et objets du monde réel. Pour illustrer cette quatrième révolution industrielle, Yan-Erik Decorde retient la date du 3 janvier 2009, marquée par la création de la technologie Blockchain et de la première crypto-monnaie.

Cette quatrième révolution industrielle se traduit par une croissance exponentielle boostée par des entreprises ayant réussi à relever les nouvelles opportunités offertes. A l’instar de Kodak, en faillite en 2012 et rejailli en 2018 avec KodakCoin, une crypto-monnaie de blockchain, utilisable pour la traçabilité et de paiement des droits photographiques : une nouvelle proposition de valeur pour un marché mondiale en plein boom numérique.

Pour Yan-Erik Decorde, « l’être humain est un penseur linéaire dans un monde exponentiel. » Il s’agit donc de passer d’un modèle économique basé sur la rareté, à un business model basé sur l’abondance.  « C’est à partir de la Renaissance que l’on apprend à gérer l'abondance de produits marchands. Au 20ème siècle, la courbe s'accélère et les seules quinze dernières années engendrent la moitié de la richesse produite depuis deux mille ans. Et cette courbe ne va pas s'arrêter », souligne l’ambassadeur d’Exolever.

Libérer l'abondance accessible par la technologie

Si les innovateurs voient Google élargir son offre en développant de nouveaux services (Google Maps, Drive, Gmail, Google Play, etc), et Facebook par l’acquisition de sociétés (WhatsApp, Face.com, Instagram, Oculus VR, etc), les entreprises plus traditionnelles doivent relever deux challenges pour entamer leur démarche de transformation : combattre le système immunitaire de l’organisation (protection de modèle économique historique, mais aussi des habitudes d’un fonctionnement linéaire) d’une part, expérimenter plus vite et innover avec méthode d’autre part.

Pour Exolever, le problème est bien connu : « L'innovation attaque mon ADN et mon organisation n'aime pas cela ; pour contrer ce point, il faut passer par l'expérimentation et trouver un équilibre entre deux courants : d’une part des innovations sur  mon cœur de métier pour améliorer mes processus en interne (amélioration interne), d’autre part de l’innovation disruptive. »

« Il s’agit de regarder où il y a une abondance non-exploité… et d’imaginer comment l'exploiter! »

Trois aspects caractérisent les organisations exponentielles :

  • Ce sont des entreprises du 21ème siècle qui utilisent les nouvelles technologies pour exploiter l'abondance disponible ;
  • Leur croissance est dix fois supérieure (mieux, moins chère et plus vite) à celles des autres entreprises ;
  • Leur organisation est adaptable à un environnement en changement permanent.

Yan-Erik Decorde prend l’exemple de Tesla qui , en fait, ne fabrique pas de véhicule, mais propose une Appli sur roues qu’il upgrade continuellement. 

Les 11 défis à relever par les organisations exponentielles, selon Exolever

  • Définir leur objectif de transformation massive du monde (MTP, Massive Transformation Purpose) : souvent, une contribution sociale qui va bien au-delà de l’organisation
  • Du personnel à la demande : spécifiez les tâches ; utilisez des plateformes externes ; utilisez le MTP pour recruter les personnes les plus motivées ; créez une interface pour automatiser l’engagement du personnel à la demande
  • Les communautés et la foule : utilisez le MTP pour attirer les premiers membres ; développez les relations avec les membres ; nourrissez la communauté jusqu’à 150 personnes ; créez une plateforme pour les « Early Adopters » ; étendez la portée de la plateforme et attirez de nouveaux membres ;
  • Des algorithmes : utiliser des fonctions mathématiques qui vont filtrer et traiter les données pour identifiez le besoin aligné avec le MTP ; puisez dans l’expertise existante ; récoltez les données du problème que vous souhaitez résoudre ; organisez les données ; appliquez des algorithmes ; restituez la donnée à la communauté (à l’image de cet article que vous êtes en train de lire !)
  • Des actifs comptables externalisés : comprendre ses objectif et business model ; identifiez une abondance de capital valorisable ; développez les relations avec les propriétaires ; créez une interface ; utilisez l’interface et la force de votre valeur ajoutée pour attirer de nouveaux membres-propriétaires ;
  • L’engagement : Un MTP inspirant ; identifiez nettement vos clients, la foule, et votre communauté ; concevez les techniques d’engagement avec des objectifs mesurables ; commencez par expérimenter ; recueillez et analysez toutes les interactions ;
  • Des interfaces : identifiez les sources d’abondance auxquelles accéder ; expérimentez des interfaces humaines avant d’automatiser vers des API ; standardisez les process ; appliquez des algorithmes pour automatiser ; testez l’interface avec des groupes pilotes ;
  • Des tableaux de suivi : identifier les mesures-clés ; identifier votre audience ; suivez, récoltez et analysez la Donnée en temps réel ; implémentez des indicateurs de résultats ;  utilisez des indicateurs transparents et accessibles par tous ;
  • L’expérimentation : formez vos équipes et adaptez la rémunération , définissez des hypothèses et proposition de valeur ; construire et expérimenter pour valider vos hypothèses ; récoltez et analysez les données d’expérimentations ; apprenez et recommencez ;
  • L’autonomie : définir le MTP ; identifier les bonnes personnes ; établir des petites équipes ; mettre en œuvre le cadre et les outils ; communiquer les objectifs ; partager les tableaux de suivi
  • Des technologies sociales : définissez le MTP ; analysez l'environnement social actuel ; mettez en œuvre des outils sociaux ; allumez la Caméra ! : apprenez de vos expériences.

Après avoir exposé ces 11 défis, Yan-Erik Decorde a expliqué la méthode proposée par Exolever pour accompagner la transformation exponentielle des organisations.

Téléchargez la présentation de Yan-Erik Decorde organisée avec ÉS le 18/01/2019

/Les principes des organisations exponentielles