ESPACE CLIENT

Des femmes d’ÉS hyperactives au 1er Hackathon Femmes et entrepreneuriat

Le 1er février, de nombreux salarié.es d’ÉS et EDF ont participé à la réussite du 1er Hackathon Femmes et entrepreneuriat, organisé par Orange en Alsace.

Durant 8 heures, Orange et les entreprises partenaires EDF, ES, Caisse d’Epargne, Paul Heumann, Team Attitude et Alsace Digitale, ont proposé aux femmes entrepreneures d’imaginer et concevoir des produits et services innovants. Si les équipes et les défis pouvaient être mixtes, seules des femmes pouvaient les animer et les manager.

Le 1er février, de nombreux de salarié.es d’ÉS et EDF ont participé à la réussite du 1er Hackathon Femmes et entrepreneuriat, organisé par Orange en Alsace.

Sylvaine Borne, Nina Craciun et Bertrand Boyon, tous les trois d’ÉS, ont participé à l’idéation du défi Ouedoc, une application favorisant la gestion des urgences de proximité.

Eléonore Dalmais (ÉS Géothermie) a imaginé et porté le projet ShareMyGarden, une plateforme de troc entre propriétaires de jardins et des jardiniers.

Sandra Lepont (Strasbourg Électricité Réseaux) et Marielle Selig (EDF) ont relevé le défi Camp’Up, une formation certifiante permettant à des étudiants d’accompagner les actions de responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Nicolas Schmitz (ÉS) a contribué à Loca’Boîte, un outil événementiel favorisant les rencontres ludiques.

Sabine Mirtain et Laurence Gerardin (EDF) ont contribué à Formago, un kit de formation pour… les formateurs indépendants.

Véronique Witzmann (EDF) a apporté son expertise de communication au projet ECO2VIE, visant justement à privilégier le recyclage des matériels et supports publicitaires.

Ludovic des Robert (EDF) a participé au projet Numériscribe pour développer un réseau d’écrivains publics numériques et ainsi agir en faveur de l’inclusion numérique de tous les publics.

De son côté, Isabelle Cablé (ÉS, Musée Electropolis), soutenue par Ludmila Gautier (EDF), portait le projet SaMusée avec l’ambition de rendre plus ludique l’expérience vécue dans les musées, en favorisant l’expérience utilisateur et l’immersion des visiteurs. Un projet, récompensé par Alsace Digitale, qui sera approfondi lors du prochain Challenge Industrie Mulhouse qui aura lieu les 29 et 30 mars prochains.

Représentant ÉS dans le jury de ce 1er hackathon au féminin, Bernard Bloch a remis au projet Camp’up le Prix Énergies de femmes. Nul doute que le réseau des femmes du groupe EDF permettra au projet Camp’up de gagner en visibilité et de trouver des « énergéticiennes » qui créeront des ponts avec les ressources humaines d’EDF et les personnes en charge de la politique responsable du groupe EDF et des engagements sociétaux et environnementaux d’ÉS.

A noter que plusieurs membres actifs du collectif Les Facilitateurs d’Alsace, créé avec le soutien actif d’ÉS et EDF, ont coaché les équipes de ce hackathon.

/Des femmes d’ÉS hyperactives au 1er Hackathon Femmes et entrepreneuriat