ESPACE CLIENT

Chaire sciences des données et intelligence artificielle

Lancement d’une nouvelle Chaire industrielle impulsée par le monde universitaire, ÉS et cinq autres grandes entreprises alsaciennes.

ÉS et cinq entreprises ont lancé une chaire industrielle visant à former à l’Université de Strasbourg des ingénieurs spécialisés en science des données et intelligence artificielle (SD & IA)

Lancement d’une nouvelle Chaire industrielle impulsée par le monde universitaire, ÉS et cinq autres grandes entreprises alsaciennes.

 

Dans un monde de l’énergie en pleine mutation, ÉS a souhaité contribué à la formation d’ingénieurs experts en data-sciences et IA. Les données sont en effet au cœur des problématiques – et donc des solutions – pour répondre aux attentes actuelles et futures des habitants, des entreprises et des collectivités en matière d'autoconsommation, d’optimisation des énergies renouvelables, d’intermodalité des déplacements à l’échelle urbaine et rurale (notamment en perspective de la forte croissance des véhicules électriques et hydrogènes). L'analyse de toutes ces données doit permet d'anticiper l'avenir et, ainsi, d’optimiser les infrastructures et les services dont pourront bénéficier les utilisateurs de demain.

« Cette chaire industrielle participera à préparer notre territoire à relever les nouveaux défis énergétiques des infrastructures et des services de demain » 

ÉS et ses 1300 collaborateurs, avec ses partenaires, sont pleinement engagés dans la dynamique économique alsacienne. Le travail collaboratif de recherche dans le domaine de la data et de l’intelligence artificielle est un levier de croissance pour tous les acteurs concernés. La chaire SD & IA participera à préparer notre territoire et nos entreprises, à relever de nouveaux défis dans un monde qui bouge avec un temps qui s’accélère : transition énergétique, révolution numérique, nouveaux modes de vie et de consommation de nos clients, nouveaux acteurs… Ces défis sont autant d’opportunités que la chaire SD et IA nous permettra de saisir.

« Notre société évolue chaque jour de plus en plus vite, », a notamment souligné Marc Kugler, Directeur Général d’ÉS, à l’occasion du lancement de cette Chaire le 24 janvier 2020. Nous sommes dans un monde où le numérique peut faciliter la co-construction de solutions entre différents acteurs. Cela au bénéfice de l’écosystème, pour simplifier la vie de chacun, pour améliorer les relations entre toutes les parties prenantes et pour rendre possible la transition énergétique de notre territoire. Le groupe ÉS a un grand rôle à jouer dans ce nouveau monde. C’est même notre responsabilité, en tant qu’énergéticien du territoire depuis plus de 120 ans ! »

L’exploitation du potentiel des « big data » grâce à l’intelligence artificielle révolutionne tous les secteurs d’activités, de l’assurance à la santé, en passant par l’industrie, les transports ou la finance. L’objectif est de détecter les signaux présents dans cette masse de données hétérogènes collectées, notamment pour aider à la décision, diagnostiquer une défaillance, permettre une maintenance prévisionnelle en milieu industriel, détecter et prévenir les épidémies, etc.

C’est pour relever ces défis que cinq autres grandes entreprises alsaciennes co-financent cette Chaire avec ÉS : Crédit Mutuel (banque), Heppner (logistique et transport), 2CRSI (informatique), Hager et Socomec (fabricants de solutions électriques).

Unique en Alsace, la chaire Science des données et intelligence artificielle (SD & IA) permettra de former les data-scientists de demain en renforçant le nouveau cursus ingénieur en informatique et réseaux à Télécom Physique Strasbourg, mener des recherches de pointe en lien avec le laboratoire des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'imagerie ICube et créer un trait d’union entre les mondes économiques et universitaires. Pour mener à bien ce programme sur 5 années, l’enseignant-chercheur Thomas Lampert, de nationalité britannique, est recruté au 1er janvier 2020 en tant que titulaire de cette chaire industrielle.

ÉS L’enjeu de la parité homme-femme dans les métiers du numérique

Le lancement de la Chaire « Sciences des données et IA » a été mise à profit pour également sensibiliser le public à l’importance de la parité hommes-femmes dans la recherche et le développement de solutions numériques. Anne Magneron (ÉS) a notamment présenter les activités et les métiers en lien avec le système d’information du groupe ÉS.

A lire :

/Chaire sciences des données et intelligence artificielle